De toutes les danses standard latines, le jive est la plus récente. Né dans le climat social de la Deuxième Guerre mondiale, quand filles et garçons ignoraient si et quand ils auraient encore l'occasion de danser ensemble, le jive fut accueilli avec beaucoup d'enthousiasme comme une nouvelle danse innivante et frénétique où pratiquement tout était permis. Il fut tout de suite considéré comme une danse libératoire et échapatoiren car il transportait ses danseurs dans un autres espace-temps.

Origine du jive

On ne sait pas avec certitude où est né le jive, mais il était dansé par la population noire dans toute la partie sud-est des états-unis. Certains soutiennent qu'ils l'auraient emprunté aux indiens indigènes, alors que d'autres pensent que ses racines sont africaines. En tout cas, il y avait déjà des compétitions de jive dans les années 1880. Le premier prix était souvent un gâteau, ce qui explique pourquoi cette danse était connue aus sous le nom de cake walk. Sur les pochettes de vieux disques de ragtime, dont ceux de Scott Joplin, vous pouvez d'ailleurs le voir représenté à coté des couples de danseurs.

Au début du XXe siècle, les danses de salon semblaient trop calmes, et on leur préférait des danses plus rapide comme le jive. Dans les années vingt, la salle de bal savoy fut inaugurée à Harlem, et ty devinrent à la mode des danses au rythme frénétique tels que le swing ou le lindy hop (dont le nom, comme celui du triple lindy, dévrive de Charles Lindbergh, qui efectua dans ces années-là la première traversée aérienne de l'Atlantique en solitaire. Le jive (ou swing) est donc né à Harlem. Plus que n'importe quelle autre danse, il épousait les accents de la musique, surtout le deuxième et le quatrième temps, et il se dansait sur du blues. Les couples plus âgés, qui évoluaient sur la piste dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, eurent du mal à supporter ces jeunes qui acomplissaient les pas non progressifs du jive, et ils tenrèrent de bannir le jive des salles de bal.

Les Européens s'amourachèrent tout de suite du jive, amené en Angleterre par les soldats américains durant la Deuxième Guerre mondiale. Dansé sur de la musique swing, il devint l'un des passe-temps favoris eb ces abbées ivscures de guerre. Certains tentèrent de l'interdire, estimant qu'il avait une "influence corruptrice".

De nos jours, le jive est toujours associé au monde de la jeunesse. Il est proche d rock'n'roll, du swing et du boogie woogie, et c'est une danse qui demande et donne beaucoup d'énergie.

Commentez cet article


les soirées par email

toutes les soir par email

Je reçois les soirées par mail

inscrivez vous ici

EntreDanses soutien ce projet

Votre publicité

Annoncer vos soirées